top of page

J-20 AVANT LE LANCEMENT DU SOUTIEN-GORGE POST OPÉRATOIRE

Voila une semaine que le crowdfunding du soutien-gorge post opératoire est lancée. 

1 an que je parle de poitrines asymétriques, 1 an que qu'on associe cela au cancer du sein.

octobre rose

On ne cesse pas d'être femme malgré les coups de la vie.

Reconstruction mammaire ou non.

 En 2013, 50% de femmes ayant subit une mastectomie ont par le suite demandé une reconstruction chirurgicale afin d’avoir 2 seins et 50% ont décidé de rester avec un sein.


Pourquoi ?

Pourquoi ne pas vouloir faire une reconstruction ?

Pourquoi vouloir à tout prix les mêmes seins ?


Vous savez qui a été l’une des premières à refuser une reconstruction mammaire ?

C'est dès les années 80, une poétesse afro-americaine, Audre Lorde, subit une mastectomie après la découverte d’un cancer du sein. Dès le lendemain de sa mastectomie, une infirmière lui proposa une prothèse, elle refuse. De ce point de vu, elle préfère se focaliser sur la fonction propre de son corps, plutôt que de son apparence.

Ce n’est pas le cas de toutes les femmes. Cette opération peut-être considérée comme une « (re)définition de soi » ou de « reapropriation du corps » comme pour reprendre la possession de son corps, comme si le manque d’un sein retire la possession de son corps ou de son identité.

C'est vraiment propre à chaque femme, son vécu, ce qu'elle ressent dans le moment présent, comment elle gère la situation et comment elle fait face pour continuer à vivre son quotidien !


soutien-gorge post operatoire

C’est pour toutes ces femmes, ces femmes incroyables, mais aussi ces femmes qui ont subi une opération mammaire, augmentation ou réduction de la poitrine. Pour toutes ces femmes, nous allons créer le soutien-gorge d'après, on le nommera le soutien-gorge post opératoire, mais bien le soutien-gorge d'après, car il y a un après qui vous tarde de vivre pleinement !


Pourquoi en octobre ?

Parce que c’est le mois de la sensibilisation dédiée au cancer du sein.

auto palpation cancer du sein

Les chiffres sont là et ils sont lourds. En France, c’est 61 214 nouveaux cas en 2023, un chiffre qui augmente de plus d’1% depuis 1990. On estime qu’une femme sur 8 sera atteinte d’un cancer du sein dans sa vie . Selon l’institut national du cancer, il est fortement recommander de réaliser un dépistage (détecter une anomalie avant l'apparition de symptômes). Cela permet une meilleure prise en charge et une plus grande chance de guérison.




Cet examen repose sur une mammographie et d’autres examens clinique des seins telle que l'auto-palpation (lien de cette video : https://youtu.be/3Y2lqx03d04?si=KZi_WstgPRXk1Adl.)


☝🏼Tous les nodules ne mènent pas forcement vers un cancer. En effet, à 23 ans j’ai moi-même eu un nodule au sein. En comptant l'âge et l’absence d’antécédent, on m’a d’abord demandé de réaliser une écho mammaire (et non une mammographie).

Comme pour la majorité des femmes entre 20-30 ans, mon nodule était bénin et a disparu 2 ans plus tard. J’en parle davantage dans l'article ci-contre: https://www.asymetrio.fr/post/pourquoi-mettre-un-soutien-gorge-si-c-est-pour-le-retirer-des-quon-rentre-chez-soi


Les chiffres présentés ci-dessus témoignent le fait que nous connaîtrons, de près ou de loin, des femmes qui seront atteintes de cancer du sein. Je l’ai réalisé le week end du 22 au 23 juin 2024 à l’évènement Mademoiselle Violette (https://www.mademoiselleviolette.com/). Sur les 35 femmes que j’ai rencontrées, 4 étaient atteintes de cancer et avait déjà vécu ou vivent encore aujourd’hui ce combat.


Toutes les femmes doivent se sentir à l’aise et en phase avec son corps

Poitrine asymétrique ou non, nous avons toute une morphologie différente. Comme une cape de wonder woman, le soutien-gorge d’après est confort, sur mesure et SEXY ! Parce qu’on ne cesse pas d’être une femme malgré les malheurs de la vie.


lingerie asymetrique

Le soutien-gorge d’après, peut voir le jour que grâce à vous. En effet, si je mène cette campagne de crowdfunding c’est que j’ai besoin de fonds pour payer les premiers prototypes. Je vous détails tout, à coeur ouvert et en toute transparence sur le crowdfunding dans le lien suivant : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/soutien-gorge-post-operatoire-sur-mesure-et-en-dentelle


Sources : Berberat, C. (2018). Journal du cancer, la résilience poétique selon Audre Lorde. Deuxiemepage. Consulté le 26 juin 2023 sur https://www.deuxiemepage.fr/2018/09/26/journal-du-cancer-audre-lorde-chronique/

Espié, N. (2024). Les lésions bénignes du sein. Europadonna. Consulté le 26 juin 2024 sur https://www.europadonna.fr/le-cancer-du-sein/lesions-benignes-sein/#:~:text=L'adénofifrome%20%3A%20c'est,sein%2C%20voire%20dans%20les%20deux.

Greco, C. (2016). Vivre avec un corps asymétrique. Mastectomie, résistances et réappropriation. Cahiers du Genre, 60, 81-99. https://doi.org/10.3917/cdge.060.0081

Héquet Delphine, Zarca Kevin, Dolbeault Sylvie et al. (2013). Reasons of not Having Breast Reconstruction: A Historical Cohort of 1937 Breast Cancer Patients Undergoing Mastectomy. SpringerPlus, 2, 325. https://doi.org/10.1186/2193-1801-2-325

INCa (2024). Le programme de dépistage des cancers du sein en pratique. e-cancer. Consulté le 26 juin 2024 sur https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Depistage-du-cancer-du-sein/Le-depistage-en-pratique

Rousselot Marche, E. (2024).Comprendre le cancer du sein. Dépisatge des cancers, Grand Est. Consulté le 26 juin 2024 sur https://depistagecancer-ge.fr/depistage-du-cancer-du-sein/comprendre-le-cancer-du-sein/

Semaille, C (2024). Cancer du sein : la maladie. Santé publique France. Consulté le 26 juin 2024 sur https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/cancers/cancer-du-sein/la-maladie/#tabs

Comments


bottom of page